Zone industrielle de Lacq



BASSIN DE LACQ : DEMAIN NE SERA PAS COMME HIER

 

Depuis de longues années, de nombreuses études prouvent que les activités humaines ont des conséquences sur l’environnement, le climat, les écosystèmes et donc sur le monde du vivant. Elles sont la cause du réchauffement climatique et de l’effondrement de la biodiversité, lequel fragilise la Santé Publique (14)(15)(16)(17). Aujourd’hui, plusieurs scientifiques de renom s’entendent et font le lien entre la crise sanitaire que nous traversons et la dévastation du vivant (1). Dans le même temps, alors (...)

SOBEGI Mourenx filiale à 100 % de TOTAL condamnée

C’est une première ! Une entreprise du bassin industriel de Lacq condamnée.

 

C’est un véritable cataclysme qui a eu lieu ce lundi 24 février 2020 au tribunal de Pau. Un industriel, SOBEGI Mourenx filiale à 100 % de TOTAL, a été condamné par la justice pour non-respect d’un arrêté préfectoral datant de 2011 et d’une mise en demeure datant de 2017. C’est une première sur le bassin de Lacq mais l’histoire n’est pas terminée. Le Bassin industriel de Lacq a connu son apogée avec la découverte du gisement de Lacq dans les années 50. Les conséquences environnementales et sanitaires de (...)

une étude de mortalité inquiétante .

Ce que dit vraiment l’étude de mortalité présentée le 19 décembre 2019.

 

Le 19 décembre 2019 Santé Publique France fait une présentation partielle des résultats de la prolongation des l’étude de mortalité de 2001. Nous vous présentons ci dessous notre analyse : il existe bien des excès de décès dans la zone la plus proche des industries. Un document joint intitulé « Présentation « pédagogique » des premiers résultats de l’étude mortalité SPF 2019 et résultats ISPED 2001 », vous permettra de mieux comprendre la méthodologie utilisée qui explique ce résultat. Dés les années 70 la (...)

De qui se moque-t-on ?

 

Il y a les discours qu’industriels, élus, représentants de l’état tiennent devant les médias et il y a la réalité, le quotidien… Cela fait 5 ans maintenant que les riverains et la SEPANSO64 se battent ensemble pour dénoncer une situation environnementale et sanitaire inquiétante. Cela fait 5 ans que les riverains se plaignent d’odeurs nauséabondes mais également de sérieux effets physiologiques. Ces dernières semaines des riverains ont été, encore une fois, réveillés en pleine nuit par des intensités (...)

Opacité renforcée sur le bassin de Lacq

Restriction d’accès aux documents alors que les dysfonctionnements se multiplient dans les industries du bassin industriel de Lacq : Arkema, Sobegi, Toray, Sanofi...

 

A LIRE

 

A Lacq l’industrie pollue gratuitement et impunément grâce aux élus anti écolos (Bastamag, 19 février) Fumées suspectes, odeurs irritantes et surmortalité inquiétante autour du bassin de Lacq (Bastamag, 19 février)

BASSIN CHIMIQUE DE LACQ : LA SURPRENANTE MANSUÉTUDE DE l’ÉTAT À L’ÉGARD DES INDUSTRIELS

Communiqué du 12 décembre 2017

 

Le bassin industriel de Lacq en Béarn situé dans les Pyrénées Atlantiques (64), initialement voué à l’exploitation d’un gaz hautement toxique et à sa valorisation chimique, comprend actuellement une vingtaine d’usines classées SEVESO. Depuis 2014, des riverains se plaignent de façon récurrente de nausées, maux de tête, atteintes cutanées et problèmes respiratoires allant jusqu’au bronchospasme. Or, depuis 3 ans, les industriels et l’Etat leur répondent en substance : « Nous cherchons les causes, nous ne (...)

JEUDI 13 JUILLET 2017 La SEPANSO 64 au soutien des riverains du bassin industriel de Lacq

 

LIRE L’ARTICLE http://www.sepansobearn.org/IMG/pdf...

Commission de Suivi de Sites

Arrêté de constitution

 

Fusion CLIC et SPPPI Depuis septembre 2016 une nouvelle instance est créée

136 décès supplémentaires parmi les 1124 recensés sur le bassin de Lacq sur trente ans.

La pollution industrielle en cause ?

 

Alors que les émissions polluantes irritantes allant jusqu’aux bronchospasmes persistent sur le bassin de Lacq(1), les représentants de l’État et le ministère de la santé refusent toujours de prolonger l’évaluation épidémiologique faite par L’ISPED(2) réalisée en 2002 et évoquée par la Cour des comptes au printemps 2015 lors de son Référé n° 71737 du 26 janvier 2015.(3) Alors que les émissions polluantes irritantes allant jusqu’aux bronchospasmes persistent sur le bassin de Lacq(1), les représentants de l’État (...)

Actualités précédentes : 0 | 10 | 20