L’Ours brun dans les Pyrénées, garantir ENFIN sa protection effective

 

L’année dernière, cinq ours, capturés en Slovénie, ont été relâchés dans les Pyrénées centrales. Cette opération était justifiée par le caractère démographiquement désespéré de la population d’ours des Pyrénées. En dépit d’une première réintroduction en 1996 et 1997, l’effectif était, en effet, trop faible pour permettre à l’espèce de perdurer. Cet état de fait était incontestablement dû à l’élimination de trois femelles au cours de battues : « Claude », braconnée dans une ancienne réserve dite Lalonde, en 1994, « Melba (...)

Plan de restauration de la population d’ours des Pyrénées et IPHB

 

Dans un courrier adressé à Mme la Ministre de l’Ecologie et du développement durable en avril dernier, accompagné d’un communiqué dans la presse locale nous nous sommes élevés contre l’attitude du Président de l’IPHB et nous avons demandé la dissolution de cet organisme. « Le 31 janvier 1994, l’État français, représenté par le ministre de l’Environnement Monsieur Michel Barnier, tentait de donner leur chance aux élus Béarnais en leur délégant la gestion de la protection de la dernière population d’ours (...)

De l’ours des Pyrénées à l’ours dans les Pyrénées

 

Dans les années 1950, la diminution du nombre d’ours entraîne l’interdiction de sa chasse, puis les premières mesures de protection avec en 1967 la création du Parc National des Pyrénées Occidentales. Hélas, dès cette époque, et les limites de la zone centrale du Parc National en sont l’illustration, la protection de l’ours passe au dernier plan, loin derrière les considérations cynégétiques. Jamais, les zones vitales de l’animal ne seront protégées des activités humaines les plus perturbantes, notamment, (...)

Actualités précédentes : 0 | 10